A quoi sert une contention en orthodontie ?

La mauvaise position des dents est souvent due aux forces musculaires trop ou pas assez fortes exercées par les muscles de notre visage :
- Joues
- Lèvres
- langue

Demande bilan orthodontique

L’action des appareillages orthodontiques va aller à l’encontre de celles ci . Un bras de fer entre muscles et appareil dentaire s’engage. 
 
Une orthodontie bien menée arrive à bout de cette « lutte ».
 
Mais ces forces sont toujours présentes et prêtes à « attaquer » provoquant dès la fin du traitement une récidive très rapide.
Il nous faut donc, lorsque le traitement est fini, mettre en place un bouclier pour leur résister et maintenir le résultat du traitement = LA CONTENTION.
 
Il y a quelques années, on pensait qu’une contention d’un an ou deux après la fin du traitement suffisait.
 
Aujourd’hui, on sait qu’il  faut cette contention de très nombreuses années voir définitivement, selon l’importance des forces musculaires du départ.
 
La contention est une étape cruciale du traitement orthodontique si on ne veut pas risquer une récidive quasi- immédiate le cas échéant.
 
Il existe deux sortes de contentions :
1. Fixe :
avec des petits fils métalliques, que l’on colle en arrière des dents.
Les praticiens n’aiment pas trop les contentions fixes qui sont à terme nocives pour le parodonte car très difficiles à nettoyer.
Par des fibres composites blanches retroincisives et plus stable.
 
2. Amovible :
                     Par des gouttières transparentes, très fines donc très peu gênants que le patient prendra l’habitude de porter toutes les nuits si possible à vie.
 
Quel que soit le choix fait, il faut bien assimiler que la contention est obligatoire pour la pérennité du résultat esthétique obtenue en fin de traitement orthodontique.