Auto-diagnostiquer son urgence expliqué par votre dentiste à Neuilly-sur-Seine

Les Docteurs Ouaknine, Wahnich, Rouah Chirurgien-Dentiste à Neuilly sur Seine (92200) vous informent sur les plus fréquentes urgences en dentisterie et vous aident à avoir ainsi une idée du diagnostic de votre urgence dentaire et de l'attitude à adopter face à elle.

En cas d'urgence, vous pouvez nous joindre au 06 11 40 21 57 ou 01 46 37 04 35.

RDV rapide

Vous pourrez alors transmettre plus clairement ces informations au téléphone ou par mail, à la secrétaire ou assistante du  dentiste.


1 -    Douleurs dentaires
2 -    Traumatologie dentaire (dent fracturée, dent expulsée…)
3 -    Couronne descellée ou mobile
4 -    Couronne ou prothèse fracturée
5 -    Dent(s) mobile(s) - implant(s) mobile(s)
6 -    Saignement de la gencive
7 -    Gencive gonflée
8 -    Dents de sagesse douloureuses
9 -     Joue ou lèvre gonflée
10 -   Craquement et douleur de la mâchoire - mâchoire bloquée.


1 - Les douleurs dentaires :

La première chose à chercher est le comportement qui déclenche la douleur ou si celle ci est spontanée.

La douleur peut être causée par une stimulation thermique (chaud, froid), par le fait d’appuyer, de manger sur la dent ou par le simple fait de serrer les dents. Certaines douleurs peuvent aussi être augmentées la nuit (en position couchée).

Douleurs au froid : Le nerf de la dent est en état d’inflammation à la suite d’une carie ayant touché la pulpe (= le nerf) de la dent, ou d’une fissure ou fracture dentaire exposant la pulpe ; c’est ce qu’on appelle une pulpite dentaire ou plus vulgairement une « rage de dent ». Ces douleurs sont souvent augmentées la nuit en position couchée (à cause d’une augmentation de pression dans la dent).

Comportement à avoir en cas de douleurs au froid : Contacter un dentiste au plus vite. Le soin consistera en une dévitalisation dentaire (en urgence, la carie sera nettoyée, et la pulpe inflammatoire de la dent sera retirée afin de stopper les symptômes douloureux).
La prise d’antidouleurs ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (ex : Ibuprofen) peut atténuer temporairement et légèrement les symptômes.  
Attention : Ce type de douleur passe après quelques jours lorsque le nerf de la dent se nécrose, c’est à dire qu’il n’est plus vivant et infecté. Une dent nécrosée présente un risque infectieux important pour les tissus entourant la dent, comme l’os, les sinus maxillaires et les tissus mous de la face.

Douleurs au chaud : Le nerf de la dent est en voie de nécrose à la suite d’une carie qui a touché le nerf de la dent.
Des douleurs à la pression sur la dent peuvent y être associées.

Comportement à avoir en cas de douleurs au chaud : Contacter un dentiste en urgence. Le soin consistera en une dévitalisation dentaire. L’application de froid sur la dent peut soulager les symptômes.
La prise d’antidouleurs ou anti-inflammatoires non stéroïdiens (ex : Ibuprofen) peut atténuer les symptômes.
Attention : ce type de douleurs passe après quelques jours lorsque le nerf de la dent se nécrose entièrement. Une dent nécrosée présente un risque infectieux important.

Douleurs à la pression ou à la mastication : Une dent peut être douloureuse à la pression ou à la mastication pour différentes raisons :

  • lorsqu’une inflammation ou un abcès se développe sous la dent à cause d’une carie qui aurait atteint et nécrosé le nerf de la dent ; la dent est donc infectée,
  • lorsque la dent est fissurée ou fracturée,
  • lorsque la dent est en état de « surcharge occlusale », c’est-à-dire que la force masticatoire est mal répartie sur les différentes dents et qu’une dent est plus stimulée que les autres.

       

Comportement à avoir en cas de douleurs à la pression ou à la mastication :

Contacter un dentiste en urgence afin qu’il diagnostique et traite la cause de la douleur.
Eviter également de stimuler la dent en mangeant plutôt de l’autre coté.
La prise d’antidouleurs ou anti-inflammatoires non stéroïdiens (ex :     Ibuprofen) peut atténuer les symptômes.

Remarque : Une dent peut aussi être douloureuse à la pression la première semaine suivant sa dévitalisation. Il s’agit d’une réaction post opératoire normale. Il faut donc éviter de solliciter cette dent la première semaine, et prendre des antidouleurs et/ou anti-inflammatoires sur prescription de votre dentiste.

2 - Trauma dentaire (dent fracturée, dent expulsée, dent luxée …) :

Les traumas dentaires les plus fréquents sont les chocs reçus au niveau des dents antérieures. Différents cas de figure sont possibles :

Dent fracturée : il vous faut récupérer si possible le fragment fracturé et le conserver dans du sérum physiologique ou dans du lait. Puis, contacter au plus vite un dentiste.


Dent expulsée : Il vous faut récupérer la dent, la placer dans du sérum physiologie ou dans du lait. Puis, contacter immédiatement un dentiste afin qu’il essaie de replacer la dent après une désinfection de celle-ci.  Plus vite la dent a été replacée (et fixée avec une contention), plus de chances elle a de réintégrer son alvéole.


Dent luxée (déplacée) : Contacter au plus vite votre dentiste afin qu’il replace la dent dans sa bonne position. S’il s’agit d’une de dent de lait, une radiographie de contrôle sera réalisée afin de vérifier l’absence de lésion du germe de la dent définitive sous-jacent.


3 - Couronne dentaire descellée (ou mobile) :  

Si vous êtes dans cette situation, il vous suffit de conserver la couronne, si elle descellée, et de contacter votre dentiste afin qu’il la désinfecte et la scelle à nouveau.
Le dentiste vérifiera son intégrité et son adaptation à la dent avant de la resceller (c’est un terme technique, ça. On dirait plutôt « desceller » et « recoller »).

Il ne faut pas laisser la situation traîner car des bactéries sont susceptibles de recoloniser l’intérieur de la dent en quelques jours.

.... lire la suite des cas (cliquer dessus)

Voir aussi : Les urgences dentaires: problèmes de gencives, lèvres et mâchoires à Neuilly sur Seine (92200)